Séville

Séville

[ A+ ] /[ A- ]

Print pageEmail page

Plus belle ville d’Andalousie, Séville est une destination idéale pour un mini-trip. Pour le moment, l’article se consacre essentiellement aux tapas mais promis, nous rajouterons prochainement quelques pastilles culturelles, à faire entre deux bars 🙂

Combien de temps passer à Séville?

Si c’est la première fois, quatre jours nous semble être un laps de temps idéal pour découvrir les principaux sites tout en profitant de la buena vida. Vous pouvez y aller toute l’année grâce à la douceur des hivers andalous… Si vous y êtes vers la fin du mois de février, vous aurez la chance de voir les orangers couverts de fruits.

Les fêtes sévillanes

Les Espagnols ont décidément le sens de la fête et tout (ou presque) peut devenir prétexte à réjouissance. Le nombre de fêtes à Séville est probablement aussi élevé que le nombre de jours dans une année!

C’est pourquoi nous n’évoquerons que deux fêtes majeures : la Semaine Sainte et la Feria.
La Semaine Sainte est la période entre le dimanche des Rameaux et le dimanche de Pâques. Elle est fêtée dans toute l’Espagne mais prend vraiment des proportions inédites dans la ville. Les habitants de Séville assemblés en congrégations de pénitents peuvent défiler dans la ville pendant 23 heures!

La Feria a lieu deux semaines après la Semaine Sainte. Elle ne se déroule pas dans le centre-ville de Séville mais sur un terrain un peu excentré. L’atmosphère y est radicalement différente : les Sévillans abandonnent vite fait leurs sombres robes de pénitents pour revêtir d’extravagants costumes de flamenco. Les familles installent des tentes appelées casetas et y tiennent des fêtes privées où, avec un peu de chance, d’audace et de politesse, vous serez chaleureusement invités.

Tapas locas!

Pas de restaurant à conseiller dans cette section consacrée à la nourriture. Pourquoi manger un plat unique quand on peut passer une agréable soirée à aller de bar en bar et grignoter des tapas tout en sirotant des cañas bien fraîches?
Certes, pour garder la ligne ce n’est pas l’idéal, d’autant plus que les Andalous sont les rois de la friture et ont une fâcheuse tendance à garnir de chips tout plat frit. Mais il serait vraiment dommage de se priver : à Séville, la qualité des produits est en général élevée, l’authenticité des plats traditionnels est respectée et la touche d’inventivité est belle et bien présente.

Nous vous proposons ici un itinéraire « idéal » pour ir de tapear dans Séville : nos bars favoris et pour chacun, nos tapas préférées. A vous de le suivre (ou pas).

Le trajet se fait du nord au sud. On commence à la calle Gerona, toute proche de la plaza Ponce de Leon.

1. El Rinconcillo
S’il n’y en avait qu’un à faire, c’est celui-là! C’est un des plus vieux bars de Séville, fondé en 1670. On fond pour les espinacas con garbanzos (épinards au pois chiches), les charcuteries et le meilleur salmorejo de l’univers (gazpacho épais servi avec des morceaux de jambon sec et de blancs d’oeuf).
Partez vers la droite vers la plaza de San Pedro puis descendez sur la place Alfafa, tournez à gauche dans la calle Alfafa et à droite dans la calle Candilejo

2. Bar El Alfalfa
Sans doute la meilleure sangria de Séville, délicieusement parfumée à la cannelle. Le bar propose des bruschette : des tranches de pain grillés garnies de légumes, de pesto… La meilleure pour nous : la bruschette rojo, au pesto rouge.
Retournez dans la calle Alfafa, allez en direction de la place et continuez tout droit jusqu’à la calle Siete Revueltas où se trouve le bar Europa

3. Bar Europa
Chouette petit bar au beau milieu du quartier commerçant de Séville avec quelques tables sur la place voisine. Très bon atun con gengibre (mi-cuit de thon au gingembre) et excellent salmorejo.
Descendez vers la cathédrale. La calle Garcia de Vinuesa où se trouve le bar suivant est une rue qui longe l’édifice.

4. Casa Morales
Bar en deux parties, auxquelles on accède par deux portes différentes, le comptoir étant entre les deux pièces. Préférez la partie où se trouvent les énormes amphores à vin, où il y a nettement plus d’ambiance. L’endroit est connu pour ses excellents (et grands) filets d’anchois (anchoas imperiales) servis sur une tranche de pain.
Contournez la cathédrale pour y trouver la calle Almirantazgo où se trouve le restaurant La Moneda (près de la poste)

5. La Moneda

La Moneda est plutôt un restaurant, mais ils ont une carte de tapas que vous pouvez déguster dehors ou au bar sans problème.
L’endroit est spécialisé en poissons et fruits de mer. Si vous aimez les saveurs marines, iodées, goûtez les ortiguillas, spécialité andalouse. Ce sont des morceaux d’anémones frites qui se présentent sous la forme de petites boulettes.
Autre spécialité à découvrir, las acedillas : ce sont des poissons qui ressemblent à de petites soles. On les sert panées et c’est un véritable délice tant la chair du poisson est fine!
Pour faire une petite pause, visitez la cathédrale de Séville puisque vous êtes tout proche/s et montez au sommet de la Giralda pour digérer. Vous voilà prêt/e/s pour la tournée suivante!
Prenez la calle Fray Seferino Gonzalez, longez la plaza del Triunfo et les archives générales des Indes. Allez vers la droite pour rejoindre la calle Murube et continuez toujours tout droit. Vous arriverez dans la rue Caro où vous trouverez la Bodega Santa Cruz.

6. Bodega Santa Cruz (Las columnas)
Beaucoup d’Espagnols et donc beaucoup d’ambiance dans ce petit bar qu’ils ne veulent pas laisser aux touristes! L’endroit est spécialisé en montaditos (petits sandwichs à la garniture variée). Le pringa est un de ces sandwichs, spécialité chaude fourrée aux rillettes épicées.

Tournez à droite dans la Calle Mateos Gago. Continuez jusqu’au bout (carrefour en Y) et prenez la rue qui va vers la droite, la Calle Mesón del Moro. Continuez jusqu’au moment où vous débouchez dans la Calle Ximénez de Enciso. Prenez la première à droite s’appelant Calle Las Teresas.

7. Bar Las Teresas
Las Teresas existe à Séville depuis 1870. Superbe bar ancien où vous dégusterez du jambon mais aussi le mojama de Barbate, à savoir des tranches de thon fumées.
Retrouvez la Calle Ximénez de Enciso et continuez-la. Vous passerez devant La Casa del Flamenco située sur votre droite. Continuez toujours tout droit, jusqu’à tomber sur la Taberna Poncio sur votre gauche

8. Taberna Poncio
Ce bar qui se veut chic pratique des prix plus élevés que les autres mais les tapas et les raciones y sont raffinées. Le solomillo de cerdo y est excellent.
Au bout de la Calle Ximénez de Enciso, tournez à droite. Continuez tout droit sur cette rue, la calle San Jose qui devient la calle Santa Maria la Blanca. Au croisement avec la calle Cano y Cueto, tournez à droite. Vous tomberez sur la Freiduria.

9. La freiduria de la Puerta de la Carne
Vous l’avez compris au nom, c’est le royaume de la friture! Ce restaurant familial existant depuis 1929 à Séville vous propose de quoi satisfaire tous les appétits : croquettes, poisson frit, calamars…
En sortant de la freiduria, tournez à droite, après quelques pas vous trouverez La Cava del Europa.

10. La Cava del Europa

Vous y dégusterez de très bonnes tapas (dont le très rafraichissant gazpacho de fraises) arrosé de cava, spécialité de la maison.
Et si vous arrivez encore à vous bouger avec tout ce que vous avez avalé… Au bout de la calle Cano y Cueto, tournez à gauche sur le paseo Catalina de Ribera. Au numéro 4, vous tomberez sur le restaurant Vineria San Telmo.

11. Vineria San Telmo
Il s’agit d’un bar à vin qui propose de la restauration. Et quelle restauration! Essayez la spécialité de la maison à savoir la tarte au fromage avec oignons caramélisés. Autre délice, le croustillant de queue de taureau (crujiente de cola de toro), à arroser d’un bon verre de vin.
Vous voilà au bout de l’itinéraire et des possibilités de votre estomac. Rampez jusqu’aux jardins de Murillo tout proches et faites une petite sieste réparatrice sur un banc à l’ombre 🙂

12. Hors circuit : Casa Roman
On y va pour déguster les meilleurs jambons de la ville. Les jambons sont classés en différentes catégories selon l’alimentation qu’a reçu le cochon : le cebo, le recebo et le bellota. Bellota signifie gland en espagnol, cela veut donc dire que l’animal a été nourri exclusivement avec ce fruit sec.
Ne vous étonnez pas si en vous apportant l’assiette, le serveur vous la présente en la tenant à la verticale. C’est pour vous prouver que le jambon est de qualité car son gras lui permet de coller à l’assiette.

Et maintenant… le dessert!

Deux chouettes adresses sucrées :
La calenteria
Vous y achèterez les traditionnels churros con chocolate, à déguster sur un banc des jardins de Murillo tout proches. Ce sont les meilleurs à Séville!

Rayas
Excellent glacier proposant une belle variété de goûts, dont le savoureux quemesabe (traduction : que ça me goûte!).
Deux antennes à Séville à découvrir dans le carnet d’adresses.

Muchas gracias a Fermin y Maria Luisa para sus consejos!

Nathalie

Douée d'un non sens de l'orientation et de surcroît fort distraite, l'auteur accomplit régulièrement l'exploit de se perdre dans son propre quartier. Alors, imaginez dans la pampa péruvienne ou le dédale des rues tokyoïtes... Il n'empêche qu'elle en est toujours revenue, avec de belles découvertes en prime ! Et comme elle aime écrire, elle a le plaisir de les partager avec vous sur pointsdepassage.be.

1 Comment

Post a Comment